Mon extraordinaire accouchement express!!!

Publié le par Prêtresse d'Isis

Bien sur on pourrait me dire que le travail a commencé le dimanche 11 avril vers 7h du matin et que j'ai travaillé toute la journée pour en arriver là... Mais si on considère que l'auxiliaire m'a réexpédié chez moi à 1h du matin on peut dire que le 11 ce n'était que du prétravail!

Pour revenir à ce fameux jour du 11 : soit le pouvoir de l'esprit joue un grand rôle dans l'accouchement et j'ai réussi à bloquer mon travail, soit ce n'était que du prétravail... En tous les cas les contractions étaient installées et régulière toutes les 10min à partir de 19h pour arriver à toutes les 3 min à 23h... 23h je décide de partir pour la maternité, contractions tout à fait gérables niveau douleur mais je ne voyais pas l'interêt de nous coucher si c'était pour dans la nuit...Donc le temps de me préparer 23h30 nous voici partis! Dans la voiture, les contractions s'atténuent en intensité et s'espacent même avec une contraction toutes les 3 à 6min.... mais sure de moi je ne crains pas un faux travail, je dis à mon chéri en rigolant "bébé sera avec nous vers 2/3h du matin", il me répond "non je ne crois pas, tu es bien optimiste" puis me voyant déconfite il me dit "oh je devrais pas te dire ça mais vu que tu dégustes pas trop moi je penche pour 4h du mat au moins!"

Arrivés à la maternité, je dis à l'auxiliaire qui m'accueille que je pense que cette fois c'est la bonne même si c'est encore un peu anarchique car les contractions ont été très régulières de 19h à 23h en se rapprochant et elles ne sont anarchiques que depuis le trajet en voiture...

Elle me  place sous monitoring, couchée je me rend bien compte que j'en ai de moins en moins mais je suis confiante quand même...divers-0744.JPG

Arrive minuit "bébé tu peux venir maintenant on est le 12 (date du terme!)"

Au bout d'1/2h de monitoring et seulement 2contractions (elle coupe le monitoring en plein milieu d'une contraction ...)elle me dit que selon elle ce n'est pas un début de travail mais vérifie toutefois le col, ouvert à 2 et mi-long, elle me demande si je veux des calmants pour dormir cette nuit (je décline) me conseille de rentrer prendre 2 spasfon et bien me reposer, lorsque (persuadée que c'est vraiment le travail, qui a juste un peu de mal à s'installer) je dis qu'il va falloir que je revienne le lendemain (je voulais qu'il me garde pour la nuit moi!!)elle me répond "bah non pourquoi? votre rdv de terme est à mardi donc si vous ne perdez pas de liquide, de sang ou que les contractions se rapproche vous revenez que mardi!!!" Désemparée je lui explique que j'en ai marre, que là j'ai subi des contractions longues "moyennement " douloureuses durant plus de 4h avec un net rapprochement et que je ne suis venue que lorsqu'elles ont commencés à être rapprochées de moins de 5min, parce que j'ai 30/40min de route etc. vraiment je ne vois pas du tout à quel moment la prochaine fois il faut que je me décide à y aller si je ne perd pas les eaux et qu'à ce rythme là c'est chez moi que j'accoucherais!"

Elle me répond "oui je sais ça arrive, c'est pénible, reposez vous bien" Là je suis en pétard, d'autant que dès que je me suis remise debout , les contractions ont repris de façon un peu plus régulière, mais après m'être fait "rembarrée de la sorte j'avoue je n'y crois plus, je suis surtout très en colère, je monte dans la voiture et ça dure mais à hacune je dis bah c'est malin, vu l'efficacité et gnagnagna et gnagnagna bref je bougonne!"

mon mari me trouve si désemparée qu'il me dit "je vais quand même faire le plein au cas où je doive refaire le trajet cette nuit" ; renfrognée je l'envoie bouillir "pffft je n'y crois plus j'en ai marre, c'est pénible..." J'en pleurerais si je n'étais pas si en colère

En colère contre moi qui ne sait plus reconnaître un jour J, en colère contre l'auxiliaire qui me réexpédie chez moi, en colère contre ces put*** de contractions qui ne servent à rien mais ne s'arrêtent pas, en colère parce que mon chéri va être au lit à 1h30 et qu'il doit se lever tôt pour une réunion et que je ne pourrais pas lui servir d'excuse, en colère parce que j'avais préparé mon fils à l'arrivée du bébé...

Je rentre, ma soeur est là, elle ne croyait pas que je rentrerais, mon mari pour me chahuter ou me détendre lui dit "bah voilà je l'a crois plus moi..." et moi je file prendre mes deux spasfons pour que tout s'arrête, puis je pique l'ordi de ma soeur pour vous taper le message à 4 pattes sur le canapé, et oui les contractions passent mieux ainsi....

Ayant peu manger au souper (étant sure que c'était le travail je vous le rappelle) je décide de grignoter, il est alors 2h15...

Je n'arrive pas vraiment à manger, ça ne passe pas, les contractions toujours anarchiques sont là, mais sure de leur "non-effet" je ne prend plus la peine de souffler pour les gérer, je souffre juste et je subis.... Par 3 fois j'irais essayer de faire mes besoins, mais je n'arrive qu'à faire pipi avec des contractions très douloureuses depuis que je ne cherche plus à les gérer...

A 2h45 je regrette d'avoir décliné le tranquilisant, j'ai mal à chaque contractions et je dis à ma soeur que j'y retourne (pas pour accoucher dans ma tête) je veux qu'on me soulage de ce faux travail de mer** et qu'on m'aide à me calmer car dans ma tête ces douleurs ne sont dues qu'à mon énervement!

Mon mari descend la tête enfarinée de son peu de sommeil, pour me découvrir à vomir... Il me dit cette fois c'est la bonne, et moi de m'excuser car je lui dit que "non ce n'est pas bon c'est pas régulier, c'est juste que je gère plus du tout tellement je suis hors de moi alors je veux qu'on me donne des calmants car je n'ai pas l'intention de subir 2jours de faux travail comme ça"...Il est 3h quand nous partons, la présence de mon mari à mes côtés dans la voiture (il conduisait à peine réveillé en plus) me force à tenter de reprendre le contrôle et je me remet enfin à respirer pour accompagner chaque contractions comme je l'avais appris pour mes 2 premiers!!!!

Je me rend bien compte qu'elles sont extremement douloureuses mais pourtant je n'y crois toujours pas, d'autant qu'un coup d'oeil sur la montre me renseigne qu'elles sont toujours un peu anarchique (mon mari me dira par la suite que non ) mais moi je les vois entre 3et 6 min d'intervalle!

bref arrivés à 3h33 à la maternité pour la seconde fois(oui je suis précise), accueillie par la même auxiliaire, je lui dit en m'excusant presque au milieu de larmes que je n'arrive plus à contrôler quoique ce soit et que même si c'est pas le bon jour il faut qu'elle me donne de quoi me calmer.

Elle m'ausculpte et me dit que je suis à 4 doigts que c'est donc bien commencé, elle est toute douce, me félicite d'avoir bien travaillé, me propose de passer à la douche pour m'apaiser, le temps de préparer mon dossier (j'apprendrais par la suite que ma sage-femme lui a certainement "tiré les bretelles" de m'avoir renvoyée car la sage -femme était sure de me revoir dans la nuit... 3ème pare à 2 doigts....)

Sous la douche je réalise que finalement la rencontre est proche, et puis l'eau très chaude sur le bidon me calment instantanément, je dis même à mon mari que je vais rester dedans  durant 2h tellement je suis bien et que vu que je ne suis qu'à 4 j'ai bien le temps...

Toujours titillées par mes envies de défections, j'entend un "schpok" je regarde et aperçois un petit pipi.

s'ensuivent deux contractions qui malgrès l'eau chaude me plient en deux (et oui j'essaie sous la douche de me mettre à 4 pattes pensant encaisser mieux ) mais je reste accroupie, je pousse un coup, espérant faire caca car ne m'étant pas vidée avant je préferrais faire sous la douche et planquer mon forfait que plus tard sur la table d'accouchement... Ma poussée faisant écho à une contraction je crie et ce cri alerte ma sage-femme qui se précipite , me demande si ça va, je lui dit que je veux la péridurale (tiens donc moi qui voulait toujours essayer l'accouchement naturel, jusqu'à ne plus pouvoir tenir, j'ai déjà laché prise et ne veut plus "contrôler mon accouchement!), elle me sort de la douche me promettant de l'appeler dès qu'on serait en salle... Mon mari demande si il suit, elle lui dit de ramasser les affaires et qu'elle viendrait le chercher lorsqu'elle m'aurait installé!

tout ce qui suit  aura pris à peine 5 min :Dans le couloir une contraction, puis je pénètre dans la salle d'accouchement, je refuse de m'allonger de suite sur le lit, je prend appui dessus des deux poings, bascule mon bassin vers l'arrière et le tournant en rond pour gérer mes douleurs! Alors qu'elle prépare aiguilles et perfusion je lui demande d'appeler de suite l'anesthésiste car j'ai peur qu'il ne mette trop de temps à descendre... elle me répond qu'elle me pose d'abord la perf et après elle l'appelle d'autant qu'il descend vite, bien que septique je lui tend mon bras droit par dessus le lit (bien decidée à ne m'assoir qu'au dernier moment pour la péri, car je gérais mieux debout), elle préfererait le bras gauche rapport à l'emplacement de la perfusion, et là tout se passe en même temps : je lui explique que mes veines sont dures à trouver sur le gauche, j'ai une contraction et je lui dis "je suis désole là faut queje pousse j'ai envie de faire caca après je m'assois" elle me répond "noooon" mais trop tard me voici à hurler comprenant mon erreur, en poussant non pas du caca mais mon enfant hors de moi, elle fait le tour du lit pour empecher la tête de tomber, en appelant ses collègues (l'une préparait tranquillementmon dossier, alors que l'autre qui  allait tout  juste donner à mon mari les sur-chaussures lui crie "courrez votre femme accouche")

Là dessus mon mari arrive pour me voir debout appuyée sur le lit de dos avec une tête entre les jambes, alors qu'il fait le tour du lit (chassez de sa tête cette vision sinon nos calins ne seront plus jamais les mêmes!!!!), je finis de sortir la tête, on me dit de cesser de pousser le temps de tourner les épaules, je meretiens puis au feu vert expulse tout le corps... les 3 femmes rigolent et m'applaudissent en me félicitant, elles me demandent d'attraper mon bébé entre mes jambes, elles me disent qu'ELLE est jolie, je LA saisit et la pose entre mesbras sur le lit, elles clampent mon cordon et demandent à mon mari de le couper, ce qu'il fait, alos que mes jambes sous l'effort se mettent à trembler, je demande à m'assoir, elles rient et me félicitent toujours, me LA prenne pour lui enfiler une espèce de chaussette en guise de bonnet pendant que moi saisissant mon cordon je m'assois et arrache ma blouse,ce à quoi elles s'étonnent et je leur répond m'allongeant "bah c'est le peau-à-peau maintenant non?" elles rient de plus belle me disant qu'elles n'ont même plus leur boulot à faire que je suis une chef, bref elle me donne la puce et mes contractions reviennent de suite, j'expulse mon placenta et tout est fini,...Je demande alors "à quelle heure est elle née?" il est alors presque 4h du matin, elles rient disant qu'avec tout ça elles ne savent pas et répondent "on va dire 3h55"!!!

On nous demande alors "comment va t on appeler cette jolie princesse?" on se regarde et on leur dit qu'on a besoin d'un peu de temps avec elle avant... elles nous laissent alors seuls durant 2h (avec juste deux incursions car n'ayant eu ni perfusion ni péridurale, j'ai d'abord demandé à boire puis des calmants!!!!)

 

PS :article écrit en 2 jours car entre les tétées, les grands, les visites, le chien, le soleil dont on veut profiter et l'adaptation du domicile à la nouvelle venue....

Publié dans grossesse(s)

Commenter cet article

Miamounette 29/04/2010 07:50



Comme toujours, Miam  à la bourre lol!!! j'hallucine de chez hallucine... t'es une vraie championne !!! accouchement en position verticale... c'est pas banal... Ca devait être le cirque dans
la salle d'accouchement... pov papa de voir sa tite fille arrivée comme ça éhé!!! j'espère qu'il n'a pas trop flippé... Enfin tout se termine bien et le principal c'est que vous alliez bien tous
les 3 éhé!!! bizoo à toi ;-)



Ticitron 21/04/2010 15:06



Bon ben toujours pas de prénom... on l'appelera donc Georgette jusqu'à ce que tu nous dises.... lol



Anne-Laure 21/04/2010 15:02



Bouhou :(( Petite princesse est née il y a 9 jours et on ne connait toujours pas son prénom :(((


J'espère que tu vas bien et que le rythme avec 3 enfants n'est pas trop dur !


Je te fais de gros bisous



Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 21/04/2010 13:47



bienvenue au club des mamans qui ont des accouchements express. Jolie petite puce.



MissSouris 20/04/2010 17:05



Oh la la...express mais douloureux quand même d'aprés ce que je lis !


Et le prénom de cette poupée mystère alors ? Bravo pour tout et beaucoup de bonheur à cette belle famille. Bisous