Pré-travail ou faux-travail???

Publié le par Prêtresse d'Isis

Je gardais cet article pour demain, pourquoi demain ? parce que demain ça fera 8 mois pile de grossesse, l'entrée dans le 9ème mois le décompte des 30 derniers jours de grossesse...
bref demain ça ma paraissait bien
bien pour vous raconter que je subissais de nombreuses contractions régulières mais pas extrêmement douloureuses depuis près d'une semaine
bien pour s'interroger sur le fait qu'elles travaillent ou pas sur mon col...
En effet, le plus spéctaculaire fut sans doute la journée de mardi où suite à un fou rire sur un commentaire de Choufleur à 14h32, j'ai eu le droit à des contractions jusqu'à 23h espacée tout d'abord toutes les 2 minutes puis après prise de spasfon (4 pour l'après midi + soirée) espacées toutes les 10 minutes...
bref je me demandais bien si c'était du pré-travail comprendre mon col qui se raccourci tranquillement en vu de ce dernier mois (j'ai dit raccourci pas ouvre!!!) ou si c'était un simple faux-travail résistant au spafon (dans ces cas là  zéro évolution sur le col...) bref je n'avais guère plus d'inquiétude que celà...
Cette nuit réveillée à 4h du matin, au début j'ai pas bien compris pourquoi, d'autant que je m'étais couchée à 1h, je me suis donc levée pour faire pipi (me disant que c'était sans doute là la cause de ce réveil et j'ai senti une vague douleur qui fuyait à laquelle je n'ai guère prétée d'attention...
De retour au lit je tente de retrouver le sommeil, mais j'ai le sentiment qu'il s'est enfui, d'autant que ma puce à côté ne semble pas bien dormir, je peux l'entendre chouiner et bouger... Quand tout à coup : énorme contraction, quand je dis énorme je veux dire extrêmement douloureuse (de celle qu'on a vers la fin du travail, pas exactement les dernières mais bon, de celles du jour J quoi...) je me tourne et retourne tachant de trouver une position confortable, je me rend compte que comme à mon habitude j'ai bloqué ma respiration et me met à souffler pour accompagner la douleur puis elle s'en va...
quelques minutes plus tard rebelotte même genre de contraction je me dis : "ohhh non pitié pas maintenant c'est pas le moment" , une fois passée je me demande si je ne devrais pas me lever et prendre  immédiatement du spasfon, je remarque que mes mouvements ont réveillé mon mari, je ne lui dit rien afin qu'il se rendorme, puis j'hésite à descendre de peur que les contractions n'en profitent... bah oui je me suis dit c'est encore couchée que tu risques d'en avoir moins, donc si ça continue tu descends prendre ton spasfon sinon tu tentes de te rendormir....
bref je me suis dit que si ça se trouve c'était une forte contraction qui m'avait tiré du sommeil, donc j'ai du en avoir trois, je guette puis plus rien, le calme semble être revenu, quelques menues contractions puis enfin plus rien.... sauf qu'avec tout ça je n'arrivais plus à me rendormir, tout juste à somnoler, et encore
bref me voilà à me dire qu'il est hors de question que j'accouche aujourd'hui 11 mars, que je ne veux pas d'un 11 comme date d'anniversaire pour mon bébé (Romain est décédé le 11 août) alors j'en ai décompté des 11, tous les mois et je ne veux pas faire de même avec le moisiversaire de mon bébé
ridicule non? de toute façon je n'y peux rien c'est comme ça, je ne veux pas que mon bébé naisse un jour qui est synonyme pour moi de catastrophe....
bref je commence à faire des constats :
- ces derniers temps j'étais épuisée, plus je dormais plus j'avais envie de dormir, mon ménage n'était pas fait et puis j'avais des fringales enfin bref ces derniers temps rien n'indiquait le jour J
(Peut-être dois je dire qu'en général le jour J : on n'a pas faim (enfin pas plus que ça comme si le corps savait que le travail pousse à vomir) on est en forme et souvent on devient maniaque comme pour préparer un nid d'accueil douillet ....)
- ce matin à 6h30 Gaïa chouine à nouveau, son papa la retrouve au milieu de sa chambre (elle a voyagé hors de son lit cette nuit) et moi je me rend compte que je n'ai guère que somnolé entre 5h et 6h30 et que pourtant je ne suis pas plus fatiguée que ça, donc que j'aurais plutôt la forome et qu'au lieu d'avoir faim je me sens plutôt barbouillée... bref je psychote toujours et là je tiens mon mari informé des évenements de la nuit
je lui raconte aussi qu'il est hors de question pour moi d'accoucher ce jour (il ne me comprend pas et bien tant pis) puis je le laisse se préparer...

ensuite? j'ai emmené mon fils au bus scolaire comme tous les matins, je suis rentrée congelée comme tous les matins, j'ai décidée de me recoucher comme "presque" tous les matins puis après maintes persuasion j'ai réussi à me réassoupir jusqu'à ce que ma poupée me réveille... Depuis rien à signaler, retour de quelques légères contractions sans régularité aucune, et une journée sans fringale ni fatigue particulière juste un peu barbouillée...
par contre j'ai décidé de faire mon ménage (annonciateur? non je crois que je n'en peux plus de repousser) mais peut-être vais je encore repousser!!!!

Pour moi cette nuit, les contractions m'ont annoncé un vrai pré-travail (fort douloureux je trouve pour un début!!!) mais je n'aurais de réponse que le 19 mars après étude de mon col par la sage femme (enfin si je passe la nouvelle lune de lundi... mais il n'y a pas de raison, il me reste un mois normalement!!!!

A demain pour quelques photos moisiversaire de mon bidou....


edit de 18h30 :
en allant chercher Nolan au bus (500m), j'ai cru que quelque chose était en train de descendre... je vous laisse imaginer ma démarche, mes voisines ont cru que j'allais accoucher sur le trottoir tant la sensation que ça descend était présente et me faisait presque tenter de retenir avec la main... sinon pas de contraction juste cette sensation que bébé est bien bas et pousse sur le col, à moins que ça ne m'annonce une "chute d'organe"?....
J'ai pré écris l'article de demain, il sera posté automatiquement le matin et je repasserais plus tard pour faire un édit de ma nuit.... enfin si je suis toujours là...

Publié dans grossesse(s)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zazouille 11/03/2010 18:19


c'est exactement ce que j'ai vécu dans la nuit de mardi à mercredi !! et j'ai réagit comme toi : pas la force de me lever pour aller chercher du Spasfon....
demain je saurais si ça a agit sur le col ou pas... jusqu'à maintenant, il était fermé - j'espère qu'il aura un peu bougé !
la journée du 11 est bientôt finie - tu vas pouvoir te tranquilliser...
bisous


Sophie 11/03/2010 16:25


Oh pinaise, à chaque ligne je croyais que tu allais dire que tu étais à l'hopital....

Suspens quand tu nous tiens!
M'étonnerai que tu ailles au terme pour le coup, prépares vite vite!!!